Anne-Noëlle Bailly Bouton
drapeauFR.jpg drapeauEN.gif drapeauPT.gif

Contact

moc.liamg|ylliab.elleonna#moc.liamg|ylliab.elleonna

Annenoelle.jpg

+_

Résumé du sujet de thèse

L'art de bien chanter au piano-forte chez Hélène de Montgeroult. A travers les méthodes publiées pour l'instrument de 1760 à 1822.

Mots-clés : Piano-forte – pratiques d’exécution – méthodes – Hélène de Montgeroult –période classique française

L’étude vise à dégager les caractéristiques de la pratique du piano-forte en France, entre les années 1760 et 1822, d’après ce que l’on peut observer dans les méthodes publiées pour l’instrument à Paris au cours de cette période. Un aspect de la problématique est de déterminer quelles sont les différentes orientations prises par les différents auteurs de méthodes dans la pratique du piano-forte, si elles s’opposent et de quelle manière, et si l’on peut alors parler en termes d’écoles de piano-forte. Les noms qui se détachent sont principalement Jean-Louis Adam (auteur de la méthode officielle de piano du Conservatoire) et Hélène de Montgeroult (auteur de la méthode la plus importante et la plus détaillée de cette période). Un autre aspect de la problématique est le questionnement quant à la possibilité et la pertinence d’un impact de cette étude sur la pratique actuelle du piano-forte dans les départements de musique ancienne. C’est aussi l’endroit pour tenter une esquisse de l’évolution de la pratique du piano-forte sur les soixante années de la période, au cours de laquelle le concert à bénéfice se développe, les pratiques amateurs de salons sont très présentes et non dénuées de qualité, où la notion de pianiste virtuose apparaît et où le répertoire évolue de la sonate aux pièces de plus petite envergure (nocturnes, préludes et bien sûr études) mais aussi à des genres plus épisodiques comme le pot-pourri.

Publications et interventions

  • « Portraits de pianistes devant leur instrument au début du 19e siècle en France : cohérence entre prescription et représentation.», Colloque Le corps musical, IMR (Institut de Recherche Musicale), Londres, GB, 22-24 avril 2009. (Publication prévue.)
  • « Quelques aspects du rapport maître-élève dans les méthodes de piano-forte publiées à Paris. 1780-1830 », Journée de séminaire d’Histoire de l’Art et de Musicologie de Master2 Maîtres et élèves, Université de Poitiers, GÉRHICO, Équipe Modèles et Transferts Artistiques, 12 février 2009.
  • « De C. P. E. Bach à Chopin : l'art du tempo rubato selon Hélène de Montgeroult », Colloque Interpréter la musique romantique, Durham, GB, 10-13 juil. 2008. (Actes du colloque en préparation.)
  • « Les portraits de pianistes devant leur instrument. Quelle cohérence entre prescription et représentation ? », Séminaire de musique ancienne: Autour de l’iconographie musicale : relevé, description, typologie, thématiques et exploitation des sources, Université de Toulouse-Mirail, 30 mai 2008.
  • « Compte-rendu : Hélène de Montgeroult. La Marquise et la Marseillaise., de Jérôme Dorival, Lyon : Symétrie, 2006 », Revue de Musicologie, 93 (2007), p. 497-501.
  • entrée dans le Dictionnaire de la musique en France au 19e siècle, dir. Joël-Marie Faucquet, Paris, Fayard, 2003 • « Montgeroult, Hélène-Antoinette-Marie de Nervo, Mme de ».
  • en collaboration avec Florence GETREAU : « Un portrait présumé d’Hélène de Montgeroult dans l’ancienne collection d’A. P. de Mirimonde », Musique, Images, Instruments, dir. Florence Gétreau, 1 (1995), p. 68-75.
  • « L’improvisation chez Grétry. A propos de la Méthode simple pour apprendre à préluder », Bulletin de la Société Liégeoise de Musicologie, dir. Philippe Vendrix, 86 (1994), p. 5-13.
  • « Les pratiques musicales contemporaines dans le protestantisme », émission de radio réalisée par David Alonso, Fréquence Protestante, 1er semestre 1995.

Biographie

Anne-Noëlle Bailly-Bouton a fait des études de piano au Conservatoire National de Région de Douai (Nord) dans la classe de Catherine Henry et s’est perfectionnée à Paris avec Wilfredo Voguet. Diplômée des universités de Paris IV-Sorbonne et de Toulouse II, elle a débuté une thèse de doctorat sur la pratique du piano-forte d’après les méthodes publiées pour l’instrument publiées à Paris entre 1760 et 1822, à l’Université de Toulouse II-Le Mirail, sous la direction de Jean Gribenski (Université de Poitiers), Philippe Canguilhem et Jean-Christophe Maillard (Université de Toulouse II-Le Mirail) (thèse inachevée). Parallèlement, elle poursuit ses activités de chef de chœur tout en se perfectionnant auprès de maîtres tels que Philippe Caillard, Jean-Marc Andrieu et Gunnar Eriksson.

Curriculum Vitae

Titulaire du Capes Éducation musicale et chant choral, 26 juin 2010. En poste depuis le 1er septembre 2010.
Professeur d'éducation musicale et chant choral, Collège La Clairière, années scolaires 2004-05, 2005-06 et 2e trimestre 2007-2008.
Actuellement en disponibilité, elle prépare un Master ADFLE (Apprentissage et Didactique du Français Langue Étrangère) à l'UT2J (Université Toulouse Jean Jaurès)

Chef de chœur :

*sept. 2015-présent : Men In Brax, chœur d'hommes, Brax.
*dec. 2014-présent : Mil' et Une Notes, chœur 4 voix mixtes, Bagnères-de-Luchon.
*janv. 2013-juin 2014 : ensemble vocal Arc-en-Ciel, chœur 4 voix mixtes, Lévignac.
*nov. 2009-juin 2010 : Les Castelfiores, chœur de femmes, Castelnau-d'Estretefonds.
*sept. 2009-juin 2011 : L'Isle-en-Choeur, gospel 3 voix mixtes, L'Isle-Jourdain.
* 12-19 avril 2008 : assistante-chef de chœur, Petits Chanteurs à la Croix Potencée de Toulouse (stage et mini-tournée d'avril).
* sept. 2002-juin 2008 : chœur de femmes, Association 7 animés, Toulouse.
* sept. 2002-juin 2015 : Chorale du Savès, 4 voix mixtes, Samatan.

Études universitaires :

Doctorat de Musicologie, inachevé : Les pratiques d'exécution au piano-forte dans les méthodes publiées pour l'instrument à Paris entre 1760 et 1822.

Conférant le grade de Master : DEA Histoire de l’Art et Musicologie, juin 2003, mention Très Bien : Le cours d’enseignement pour le piano-forte d’Hélène de Montgeroult : perspectives pour une recherche sur les pratiques d’exécution au travers des méthodes pour l’instrument publiées à Paris entre 1760 et 1822, co-direction de Jésus Aguila et Jean Gribenski, Université de Toulouse II-Le Mirail.

Maîtrise de Musique, oct. 1993, mention Très Bien avec Félicitations : La vie et l’œuvre d’Hélène de Montgeroult, 1764-1836, sous la direction de Jean Gribenski, Université de Paris IV-Sorbonne.

Études musicales :

Formation musicale : 1er prix, Conservatoires de la Ville de Paris, 1991.
Piano : DFE, Conservatoires de la Ville de Paris, 1989.
Musique de Chambre : DFE Ensemble Vents, 1986, CNR de Douai.
Écriture : Diplôme de 2nd cycle, 1998, Conservatoire de Bobigny, classe de Jacques Dauchy.
Acoustique musicale : Prix de 1e année, mention Très Bien, 1995, CNSMDP, classe de Michèle Castellengo.
Critique musicale : Titulaire d'un diplôme du mérite, TIM, 2008.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License